Les complications pendant et après la mise-bas chez la chatte

Publié le par Oeuvre Collective

Les complications pendant et après la mise-bas


Les principales complications que l’on rencontre chez la chatte tiennent à un mauvais positionnement d’un chaton lors de l’expulsion: s’il se présente de travers, il peut rester coincé et empêcher la sortie des suivants. Dans ce cas, il est urgent de consulter un vétérinaire pour dégager le chaton et soulager la mère. Heureusement, le cas est rare !
Moins rares sont ce que les vétérinaires appellent “les inerties de l’utérus”. Ce problème intervient pendant la première phase de la mise bas. Les contractions non visibles ne sont pas assez fortes pour permettre l’ouverture du col. La chatte doit alors être aidée par une césarienne.
Lors de grosses portées, la chatte peut également présenter un épuisement de l’utérus. Les derniers chatons n’arrivent pas à être expulsés convenablement. Si aucun petit ne nait dans un laps de temps de 2 heures, il est urgent de consulter un vétérinaire qui pourra soit donner un médicament spécifique pour activer les contractions, soit procéder à une césarienne pour libérer les derniers chatons.
Rares mais possibles, la chiatte peut également présenter des anomalies anatomiques (torsion de l'utérus, bassin étroit...). Là encore, la césarienne sera le plus sûr recours.

Une fois la mise bas terminée, des complications peuvent encore se présenter.
Il s’agit principalement de l'éclampsie puerpérale qui est en fait un déficit en calcium. Cette complication survient dans les deux semaines suivantes la mise bas. Elle se caractérise par une extrême faiblesse de la chatte, ainsi que par des troubles nerveux (tremblements, spasmes musculaires, convulsions). Si de tels symptômes apparaissent, consultez sans tarder un vétérinaire.
Autre complication possible: La métrite ou endométrite qui est une infection de l'utérus par des bactéries. Elle se caractérise par de la fièvre et des écoulements purulents ou hémorragiques. En cas de doute, il est impératif de consulter un vétérinaire.

Publié dans Mise bas

Commenter cet article