L'hépatite

Publié le par Oeuvre Collective

Hépatite de Rubarth (ou hépatite contagieuse canine)

L’hépatite de Rubarth est une maladie qui affecte le foie, les reins, les yeux et les poumons du chien. Cette hépatite contagieuse d’origine virale peut se développer très rapidement, et dans certains cas conduire à la mort en quelques heures.

L’hépatite de Rubarth est provoquée par un adénovirus canin de type 1 (on parle du CAV -1) qui est très contagieux et très résistant. Il résiste une dizaine de jour dans le milieu extérieur mais peut être détruit par la chaleur ou les rayons UV. On le trouve partout dans le monde et il infecte la plupart des canidés, bien que certaines espèces, comme le chien domestique, soit plus sensibles que d’autres. Ce virus a été isolé chez le chien en 1933. Il s’attaque au foie et peut causer des troubles oculaires (kérato-conjonctivite), digestifs et une cirrhose chronique.

Quels sont les animaux exposés?
Les chiens sont le plus souvent affectés dans leur première année de vie, mais les chiens non vaccinés de tout âge sont sensibles à la maladie.

La maladie qui infecte le chien par la voie oronasale peut prendre quatre formes :
Forme suraiguë Forme aigue La forme subaiguë Forme inapparente (la plus fréquente)

Le diagnostic est réalisé par prise de sang.


SYMPTÔMES

Les symptômes de l'hépatite contagieuse se confondent souvent avec ceux de la maladie de Carré. Ils apparaissent plus tôt : perte d'appétit, diarrhées, vomissement, convulsions, déshydratation, opacité de la cornée qui devient bleue.
Chez de très jeunes chiens, la mortalité peut être de 90 %.

Forme suraiguë: chez le chiot de deux à trois mois qui provoque une mort en quelques heures par atteinte foudroyante du foie et des séreuses (hémorragies).

Forme aigue: trois à cinq jours d’incubation. conjonctivite qui provoque un œdème cornéen et une kératite bleue, leucocytose.

Dans la forme aiguë, il y a une première phase appelée phase d’invasion où le chien est apathique ainsi qu’une apparition de fièvre dans les 48 heures, vient ensuite la phase d’état qui se caractérise par l’apparition des symptômes digestifs dont la diarrhée, le vomissement, une gastro-entérite, l’anorexie et une augmentation de la soif. Il peut y avoir aussi une augmentation de la taille des ganglions, une conjonctivite et une teinte bleutée de la cornée des yeux. En général, il y a guérison entre 6 à 10 jours et la mort est peu fréquente.On peut aussi noter une amygdalite, une pharyngite, des problèmes rénaux, des muqueuses pâles. Parfois le chien peut présenter une jaunisse.

La forme subaiguë: se caractérise par les mêmes symptômes que la forme aiguë mais ils sont atténués et la guérison prend environ de 3 à 4 semaines.

Forme inapparente (la plus fréquente): guérison en 10 jours ou coma qui provoque la mort ce qui est plus rare.

TRANSMISSION

Cette maladie se transmet entre chiens contaminés, renards contaminés, certains parasites tels que les poux et les puces ainsi que par de l’urine ou des matières fécales contaminées avec le virus, des objets ou des aliments contaminés, de la salive et une mère qui allaite (forme subaiguë). Le virus pénètre surtout par voie digestive mais aussi par voie aérienne. Il peut se répandre dans le milieu extérieur par l’intermédiaire du sang et des produits d’excrétion d’animaux contaminés. Il se multiplie dans les amygdales et les ganglions en premier puis il peut ou non se répandre dans le reste de l’organisme de l’animal.De plus, les chiens qui ont guéri d’une telle affection peuvent contaminer d’autres chiens pendant plus de six mois. Les jeunes chiots y sont particulièrement sensibles. Le virus est relativement résistant et peut survivre plusieurs mois dans des conditions d’environnement idéales.

TRAITEMENT

Le seul traitement possible pour l’instant est d’apaiser les symptômes majeurs. Il n’y a pas de traitement spécifique contre cette maladie.

PREVENTION

La vaccination est efficace elle se fait en association avec le vaccin Carré.Vous pouvez faire vacciner (souche CV2) votre chien dès l’âge de 7 semaines avec un rappel après un mois puis un rappel annuel.

Il arrive parfois que le chien meure foudroyé sans avoir manifesté le moindre symptôme.


Sources:

Publié dans Maladies chiens

Commenter cet article